Comment devient-on artisan joaillier ? Ces écoles qui font rêver

Comment devient on artisan joaillier ? Ces écoles qui font rêver
Comment devient on artisan joaillier ? Ces écoles qui font rêver

Du polissage au sertissage, en passant par le lapidage ou la conception assistée par ordinateur, le champ des possibles s’ouvre à la modernité. À un vol d’oiseau des Galeries Lafayette se niche un endroit magique où il faut montrer patte blanche pour y pénétrer : les ateliers Haute Joaillerie de la Maison Cartier. Dans une atmosphère baignée de silence et de concentration, œuvre ici la fine fleur des artisans spécialisés qui réalisent, chaque année, les quelque 220 pièces d’exception qui font la renommée internationale de l’entreprise fondée en 1847. « Il faut au minimum une quinzaine d’années pour devenir un joaillier accompli », nous prévient cependant avec un large sourire Alexa Abitbol, qui dirige avec passion ces ateliers.

À lire aussi :

Par le métier pour le métier

Si la vocation peut naître à l’issue d’un stage de troisième, voire en visitant une exposition consacrée à l’art du bijou, le chemin pour accéder à ce métier fait de discipline, de persévérance et de rigueur exige une longue formation. À Paris, deux prestigieuses écoles se partagent cet enseignement technique et artistique de haute volée. Créée en 1867 « par le Métier pour le Métier » selon sa devise, la Haute École de Joaillerie accueille ainsi chaque année 650 élèves dans ses locaux historiques du 58 de la rue du Louvre. Loin d’être recroquevillée sur son passé, elle transmet les savoir-faire les plus traditionnels, tout en ouvrant son enseignement aux technologies les plus pointues. Avec ses quatre départements de formation à plein temps ou par alternance et son ouverture constante sur le monde de l’entreprise, l’école casse ainsi les clichés qui pèsent encore sur le métier.

Le polissage en enfilage est l’un des savoir-faire enseignés à la Haute École de Joaillerie © Haute École de Joaillerie © Yves Duronsoy

Le polissage en enfilage est l’un des savoir-faire enseignés à la Haute École de Joaillerie © Haute École de Joaillerie © Yves Duronsoy

« L’apprenti est de moins en moins un jeune garçon issu des rangs de la profession, qui par ailleurs s’est féminisée. Des visages venus de toute l’Europe et d’Asie sont apparus », raconte ainsi Michèle Heuzé, historienne de bijou qui enseigne à l’école. Du certificat supérieur joaillier (CSJ) obtenu en trois ans et ouvert aux candidats âgés de 16 à 21 ans, au management en bijouterie-joaillerie, en passant par le bachelor design bijou et le bachelor numérique effectué en partenariat avec la Maison Cartier, la palette des diplômes et des apprentissages est d’une infinie richesse. « En 2008 a été créé au sein de l’école un plateau d’infographie de trente postes afin d’enseigner les technologies de la conception assistée par ordinateur (CAO). Dans le même esprit, la Haute École de Joaillerie s’est équipée d’une machine à prototyper », précise ainsi Michèle Heuzé dans le bel ouvrage qu’elle a écrit sur l’école pour ses 150 ans (Haute École de Joaillerie, Éditions Paris Musées, 2020).

Liberté artistique

Née en 1886 dans le XIIe arrondissement de Paris, dans le quartier historique des métiers de l’ameublement, l’École Boulle dispense, elle aussi, une formation aux métiers de la joaillerie de très grande qualité. Organisé au sein de ses ateliers par des professionnels reconnus, son enseignement apparaît néanmoins davantage tourné vers la création et développe ainsi la liberté artistique de ses élèves, la plupart titulaires d’un baccalauréat.

Les formations dispensées à l’Institut joaillier Cartier permettent d’apprivoiser le motif emblématique de la maison : la panthère. © Cartier © Camille Blanchet

Les formations dispensées à l’Institut Joaillerie Cartier permettent d’apprivoiser le motif emblématique de la maison : la panthère. © Cartier © Camille Blanchet

Comme leurs homologues installées en province (la Haute École de Joaillerie possède trois filiales à Aix-en-Provence, à Lyon et à Reims), ces deux institutions partagent cependant les mêmes ambitions : multiplier les stages et les formations de courte ou de longue durée auprès des professionnels de la place Vendôme, tout en favorisant les parrainages des promotions. Cette année par exemple, la Haute École de Joaillerie de Lyon a noué un partenariat avec l’Institut des Métiers d’excellence LVMH et la Maison Christian Dior. « Je suis convaincu que l’apprentissage demeure la meilleure façon d’apprendre ce métier. Or nous manquons cruellement de nos jours de polisseurs et de sertisseurs », déplore cependant Alexandre Auberson, le directeur de l’Institut Joaillerie Cartier qui forme, depuis sa création en 2002, de 150 à 200 collaborateurs de la maison. Sensibiliser les jeunes à ces disciplines d’excellence, afin d’en pérenniser les gestes et les techniques sur le sol français, constitue assurément l’un des défis majeurs de ces prochaines années.

Les formations dispensées à l’Institut joaillier Cartier permettent d’apprivoiser le motif emblématique de la maison : la panthère. © Cartier © Camille Blanchet

Les formations dispensées à l’Institut Joaillerie Cartier permettent d’apprivoiser le motif emblématique de la maison : la panthère. © Cartier © Camille Blanchet

Une école pour se former l’œil, la main et l’esprit : l’École des Arts joailliers

Fondée en 2012 avec le soutien de Van Cleef & Arpels et sise à quelques pas de la place Vendôme, l’École des Arts joailliers s’est donné pour mission de transmettre et de partager avec le plus large public l’art du bijou à travers des cours, des conférences et des ateliers, mais aussi des expositions et des publications scientifiques de grande qualité. Si elle n’assure pas d’enseignement professionnel, l’école s’est néanmoins imposée comme un outil indispensable de découverte et de sensibilisation.

Apprentissage de la sculpture joaillière sur cire à l’École des Arts joailliers © École Design Studio © Courtesy Yatzer

Apprentissage de la sculpture joaillière sur cire à l’École des Arts joailliers © École Design Studio © Courtesy Yatzer

Tissant des partenariats avec des établissements prestigieux comme l’École Boulle ou l’Essec, elle multiplie parallèlement des initiatives à l’égard des jeunes, telle l’opération « De mains en mains » organisée avec le soutien de Van Cleef & Arpels, dont la deuxième édition s’est déroulée à Lyon du 26 novembre au 4 décembre 2022. « Les métiers de la joaillerie sont magnifiques, mais on ne le sait pas assez ! », regrette ainsi Marie Vallanet-Delhom, la présidente de l’école. Sortir le bijou de son aura de frivolité, telle est l’ambition clairement affichée de cette ancienne professeure qui peut s’enorgueillir de voir se multiplier les campus de son établissement à travers le monde. Ainsi, l’école se déclinera bientôt entre Paris et Hong Kong, Shanghai et Dubaï…


L’objectif de pierre-marie-bernard.com est de trier sur le web des posts autour de puis les diffuser en tâchant de répondre au mieux aux questions du public. Cet article parlant du sujet «  » fut sélectionné en ligne par les rédacteurs de pierre-marie-bernard.com. Cette chronique est reproduite du mieux possible. Pour toute remarque sur ce texte concernant le sujet «  », merci de contacter les coordonnées indiquées sur notre site internet. Consultez notre site internet pierre-marie-bernard.com et nos réseaux sociaux afin d’être renseigné des nouvelles parutions.

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accept
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
pierre-marie-bernard.com Photo de la page Conditions d'utilisation Conditions dutilisation
Conditions dutilisation

Politique de confidentialité:

Cookies:

Lorsque vous déposez un message sur ce site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. Cela a pour but uniquement pour votre surf convivial afin de ne pas devoir à ressaisir ces datas quand vous déposez un autre texte ultérieurement. Ces cookies expirent au bout d’un an.Quand vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie transitoire va se produit avec pour objectif de fixer si votre logiciel de navigation supporte les cookies. Cela ne comprend pas de datas privées et sera neutralisé mécaniquement à la fermeture votre programme de navigation.Lorsque vous accédez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies avec pour objectif d'enregistrer vos datas de l'enregistrement et vos options d’écran. La persistance d'existence d’un cookie de connexion est de moins de 3 jours, celle d’un cookie de navigation est d’un an. Quand vous cochez « Se souvenir de moi », le cookie de l'enregistrement sera pérennisé pendant plusieurs jours. Si vous fermez votre espace personnel, le cookie de login sera effacé.Quand vous modifiez ou si vous éditez un article, un cookie en complément sera noté dans votre browser. Ce cookie ne comprend aucune donnée secrète. Il dit simplement le matricule du post que vous venez de modifier. Il cesse au bout de vingt-quatre heures.

Importation de vos datas personnelles:

Les textes des visiteurs peuvent être contrôlés en utilisant un service industrialisé de détection des textes insoutenables.

Les droits que vous avez sur vos informations:

Au cas où vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous avez le droit de solliciter à réceptionner un fichier comportant toutes les datas personnelles que nous maîtrisons à votre sujet, introduisant celles que vous nous avez fournies. Vous avez le droit aussi de solliciter l'effacement des informations privatives vous concernant. Ceci ne concerne pas les datas classées à des fins administratives, légales ou avec pour objectif de sécurité.

Quelle durée de stockage de vos datas:

Dans les cas où vous laissez un texte, le commentaire et ses données complémentaires sont archivés pour toujours. Cela implique de confirmer et entériner automatiquement les textes à venir au lieu de les maintenir dans la queue des modérateurs.Lorsque les comptes qui surviennent sur le site (autant que faire ce peu), nous archivons pareillement les informations privatives exposées dans leur profil. La totalité des espaces individuels savent intervenir sur leurs datas privées n'importe quand. Les modérateurs du site savent aussi intervenir sur ces informations.

Datas saisies à partir d’autres sites:

Les passages de ce site peuvent impliquer des contenus chargés (tels que des vidéos, photos, articles…). Le contenu chargé depuis d’autres sites se comporte de façon semblable que si l'internaute se rendait sur cet autre site.Ces sites internet pourraient réunir des données à propos de vous, activer des cookies, mémoriser des organes de contrôles autres, observer vos interventions avec ces contenus chargés si vous avez un compte connecté sur leur site web.

Les contenus:

Quand vous déposez des images sur le site, nous vous proposons de ne pas le faire des fichiers comportant des tags EXIF de données GPS. Les individus explorant le site savent capter des informations de positionnement depuis ces photographies.

Textes :

Si vous déposez un commentaire sur ce site, les déclarations citées sur le formulaire de commentaire, ainsi que l'adresse IP et l'information internaute de votre logiciel de navigation sont enregistrés dans le but de nous donner la possibilité de détecter des commentaires non autorisés.

Utilisation et circulation de vos données privatives:

Quand vous voulez une réinitialisation de votre mot de passe, votre IP sera comprise dans l’e-mail de désactivation.

Cela est règlementaire à la RGPD.



Save settings
Cookies settings