Haute joaillerie : pleins feux sur les diadèmes

Haute joaillerie : pleins feux sur les diadèmes
Haute joaillerie : pleins feux sur les diadèmes

Les couronnements royaux ont souvent fourni une intense activité aux ateliers parisiens. Souvent, mais pas toujours. Cette production spécifique semble correspondre au niveau de prospérité d’une société, ou au contraire, attester l’intensité d’une crise économique, au niveau mondial, ou pays par pays. Ainsi, alors que l’Amérique se débat encore à la fin des années 30 dans les soubresauts de la Grande Dépression et que la France est confrontée à l’instabilité politique, le commerce de la joaillerie, à la fin des années 30, reste florissant en Grande Bretagne comme le prouve la frénésie touchant Cartier lors du jubilé d’argent de George V puis du couronnement de George VI : le joaillier fabrique 27 diadèmes en 1936. Les clients veulent des bijoux ostensiblement luxueux. Vogue demande : « Avez-vous remarqué dernièrement que les diadèmes sont revenus à la pointe de la mode ? ». 

La newsletter montres

Tous les jeudis à 11h30

Recevez le meilleur de l’actualité de la haute horlogerie : ventes, enchères…

Merci !
Votre inscription à bien été prise en compte avec l’adresse email :

Pour découvrir toutes nos autres newsletters, rendez-vous ici : MonCompte

En vous inscrivant, vous acceptez les conditions générales d’utilisations et notre politique de confidentialité.

A l’inverse, le couronnement d’Elizabeth II en 1953 fut beaucoup moins prolifique pour la place Vendôme que celui d’Edouard VII en 1902. Il faut dire qu’en Aout 1947, la promulgation de l’Acte d’indépendance en Inde, avait annoncé la fin de l’ère d’opulence des maharajas. Celle-cii représenta, tout comme la chute des Romanov après la révolution d’Octobre, un revers majeur pour les joailliers parisiens. Il n’est pas anodin de constater que la production de diadèmes subit dès lors un important et durable fléchissement. 

La haute joaillerie se réapproprie le territoire de la tête

Janvier 2023, il semble bien que les joailliers de la place Vendôme croule de nouveau sous les commandes de diadèmes et plus généralement d’ornements d’oreilles. Cette dernière appellation désigne une catégorie de bijoux dessinés « pour le territoire de la tete » : ils recouvrent une large part de la chevelure, contrairement aux boucles d’oreilles et sont ostensiblement destinés à de grands événements. « Au Moyen-Orient, les clientes nous réclament ces objets précieux qui évoquent les fastes princiers et qui sont particulièrement prisés pour les mariages. La demande est également très forte en Asie orientale » confie-t-on chez un joaillier.

Chaumet présentait une collection capsule organisée autour de huit pièces reproductibles qui faisaient précisément la part belle aux diadèmes et aux ornements de tête. Pour souligner sa suprématie dans ce domaine, la maison mettait en regard la production contemporaine avec quelques trésors (huit précisément) issus de son patrimoine : des ornements à la Mancini, ciselés en 1847, faisaient briller des diamants Golconde taillés en briolette. Ils côtoyaient une paire d’ailes constellées de rubis, réalisées pour la Princesse de Ligne au début du XXème siècle mais aussi des créations en or guilloché caractéristique du travail des années 1970. Tout évoque l’élévation, les nuages, les oiseaux capturés par un regard naturaliste. Certaines pièces se portaient en broche, ou étaient piquées sur le chapeau, enrichies d’une plume en guise d’une aigrette.

Stimuler la créativité des ateliers

La versatilité caractérise précisément la collection, et notamment sa pièce maitresse : un diadème qui se transforme en paire de broches. « On reprend la parole sur le territoire de la tête » indique la Maison. Le diadème est une signature Chaumet qui connaît toujours beaucoup de succès. Ils se portent à l’occasion des cérémonies, mais aussi de manière plus désinvolte, plus casual, en bandeau ». Ces lumineux habits de visage permettent également de manifester une maestria que seule une poignée de maison sait prodiguer. La maison Cartier, surnommée par Edouard VII « Joaillier des rois, roi des joailliers » prouvait son expertise en révélant une pièce littéralement renversante : un collier jalonné de lignes brisées dont les vides et les pleins, soulignés d’ajours en saphirs, animaient des ondes lumineuses voguant vers un remarquable saphir de Ceylan de 29,16 carats. En pivotant sur lui-même, le collier se transformait en diadème (à poser au plus près du front) couronné par un astre bleu.

Délicatesse et majesté

Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, stimulait également la créativité des ateliers en révélant, au sein de la collection The Power of Couture, composée de 24 pièces réédifiant les attributs du pouvoir, des broderies de rameaux pouvant se porter en broches ou en bijoux de cheveux grâce à un fermoir polyvalent. Une tiare fougère en or blanc et diamants était associée à deux paires de boucles d’oreilles, dont l’une, asymétrique, pouvait remonter le long de l’oreille. L’inhérente rigidité de ces objets statutaires était agréablement tempérée, voire déconstruite, par la finesse virtuose de l’exécution. Victoire de Castellane enfin, tout en dédiant sa nouvelle collection de haute joaillerie à la délicatesse des étoffes chères à Monsieur Dior, appose également son sens de l’allure et sa science de l’harmonie sur un collier transformable en diadème exquis : un exercice de haute voltige pour une typologie d’objets rarement explorée par la maison, magnifiquement réalisé grâce à la vivacité d’un serti qui enflamme deux galons scintillants, ordonnés autour d’un diamant taille kite de 3,03 carats, aussi sculptural qu’inattendu.


L’objectif de pierre-marie-bernard.com est de trier sur le web des posts autour de puis les diffuser en tâchant de répondre au mieux aux questions du public. Cet article parlant du sujet «  » fut sélectionné en ligne par les rédacteurs de pierre-marie-bernard.com. Cette chronique est reproduite du mieux possible. Pour toute remarque sur ce texte concernant le sujet «  », merci de contacter les coordonnées indiquées sur notre site internet. Consultez notre site internet pierre-marie-bernard.com et nos réseaux sociaux afin d’être renseigné des nouvelles parutions.

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accept
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
pierre-marie-bernard.com Photo de la page Conditions d'utilisation Conditions dutilisation
Conditions dutilisation

Politique de confidentialité:

Cookies:

Lorsque vous déposez un message sur ce site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. Cela a pour but uniquement pour votre surf convivial afin de ne pas devoir à ressaisir ces datas quand vous déposez un autre texte ultérieurement. Ces cookies expirent au bout d’un an.Quand vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie transitoire va se produit avec pour objectif de fixer si votre logiciel de navigation supporte les cookies. Cela ne comprend pas de datas privées et sera neutralisé mécaniquement à la fermeture votre programme de navigation.Lorsque vous accédez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies avec pour objectif d'enregistrer vos datas de l'enregistrement et vos options d’écran. La persistance d'existence d’un cookie de connexion est de moins de 3 jours, celle d’un cookie de navigation est d’un an. Quand vous cochez « Se souvenir de moi », le cookie de l'enregistrement sera pérennisé pendant plusieurs jours. Si vous fermez votre espace personnel, le cookie de login sera effacé.Quand vous modifiez ou si vous éditez un article, un cookie en complément sera noté dans votre browser. Ce cookie ne comprend aucune donnée secrète. Il dit simplement le matricule du post que vous venez de modifier. Il cesse au bout de vingt-quatre heures.

Importation de vos datas personnelles:

Les textes des visiteurs peuvent être contrôlés en utilisant un service industrialisé de détection des textes insoutenables.

Les droits que vous avez sur vos informations:

Au cas où vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous avez le droit de solliciter à réceptionner un fichier comportant toutes les datas personnelles que nous maîtrisons à votre sujet, introduisant celles que vous nous avez fournies. Vous avez le droit aussi de solliciter l'effacement des informations privatives vous concernant. Ceci ne concerne pas les datas classées à des fins administratives, légales ou avec pour objectif de sécurité.

Quelle durée de stockage de vos datas:

Dans les cas où vous laissez un texte, le commentaire et ses données complémentaires sont archivés pour toujours. Cela implique de confirmer et entériner automatiquement les textes à venir au lieu de les maintenir dans la queue des modérateurs.Lorsque les comptes qui surviennent sur le site (autant que faire ce peu), nous archivons pareillement les informations privatives exposées dans leur profil. La totalité des espaces individuels savent intervenir sur leurs datas privées n'importe quand. Les modérateurs du site savent aussi intervenir sur ces informations.

Datas saisies à partir d’autres sites:

Les passages de ce site peuvent impliquer des contenus chargés (tels que des vidéos, photos, articles…). Le contenu chargé depuis d’autres sites se comporte de façon semblable que si l'internaute se rendait sur cet autre site.Ces sites internet pourraient réunir des données à propos de vous, activer des cookies, mémoriser des organes de contrôles autres, observer vos interventions avec ces contenus chargés si vous avez un compte connecté sur leur site web.

Les contenus:

Quand vous déposez des images sur le site, nous vous proposons de ne pas le faire des fichiers comportant des tags EXIF de données GPS. Les individus explorant le site savent capter des informations de positionnement depuis ces photographies.

Textes :

Si vous déposez un commentaire sur ce site, les déclarations citées sur le formulaire de commentaire, ainsi que l'adresse IP et l'information internaute de votre logiciel de navigation sont enregistrés dans le but de nous donner la possibilité de détecter des commentaires non autorisés.

Utilisation et circulation de vos données privatives:

Quand vous voulez une réinitialisation de votre mot de passe, votre IP sera comprise dans l’e-mail de désactivation.

Cela est règlementaire à la RGPD.



Save settings
Cookies settings