REPORTAGE. Le cours de l’or flambe : « On voit de plus en plus de jeunes investir et acheter du Napoléon » témoignent les courtiers

REPORTAGE
REPORTAGE

l’essentiel Le Covid-19, l’invasion de l’Ukraine et la guerre à Gaza ont fait exploser le cours de l’or depuis 2020. Les courtiers spécialisés dans les transactions sur les métaux précieux ne chôment donc pas. Tant pour acheter les bijoux de famille que pour vendre pièces, lingotins et lingots aux amateurs de « valeur refuge ».

Bordeaux, le sac bandoulière est assorti aux chaussures neuves et chics. L’anorak saphir épouse les tons du jean. Balayage impeccable, « il est l’or » du verdict pour cette sexagénaire… « 3 000 € et quelques, je vous le calcule précisément au poids total de matière » lui indique Emmanuelle, derrière le comptoir vitré. « Mais nous ne prenons pas les pierres précieuses, je les retire », sourit-elle à la cliente. « Oui, j’irai voir un bijoutier, surtout pour le plus gros », répond la dame, quant au diamant. « Le chèque à votre nom d’épouse ? », conclut la courtière.

A lire aussi : Le cours de l’or flambe : faut-il en acheter ou en vendre en ce moment ? Découvrez notre analyse et nos conseils

Une quadragénaire franchit alors le sas sécurisé. Elle passe devant la mappemonde dorée sur fond de rose des vents à l’entrée. Coup de froid sur l’économie ? « Je vous apporte des bijoux pour connaître – un peu — la valeur  », s’avance-t-elle avec la timidité des premières fois. Petites boucles d’oreilles, chaîne cassée, chevalière… « 873,60 € » dorment dans sa boîte maroquinée. Une troisième dame entre, suivie de deux jeunes. Ce mercredi à 15h, le lingot s’affiche à 60 472 € sur le marché. Au centre de Toulouse, le centenaire Comptoir régional de bourse et de change (CRBC) ne désemplit pas.

Test pour vérifier la teneur en or d'un bijou
Test pour vérifier la teneur en or d’un bijou DDM – P.C.

« Pour payer l’électricité »…

Vendeur ou acheteur, chacun entend surfer la vague haussière depuis… 20 ans. « Le 31 juillet 2004, on était à 10 800 € le kilo. Fin juillet 2020, en sortie de Covid-19, on tutoyait les 53 000 puis l’invasion de l’Ukraine et la guerre à Gaza ont installé le lingot dans les 60 000 avec un pic à 63 000 durant quelques heures, en décembre dernier  », résume Emmanuelle.

Sachant que conjointement, l’inflation a fait exploser les factures des ménages… « Une fois, on nous a dit que c’était ‘pour payer l’électricité’, mais ce n’est vraiment pas la majorité », confie Emmanuelle. « Ce sont surtout des ventes d’opportunité », confirme sa voisine du Comptoir national de l’or qui enchaîne les rendez-vous aussi. « Les ventes pour boucler les fins de mois, c’est fini. Ceux qui sont en difficulté ont déjà tout vendu, pour la plupart  », s’accordent ainsi à Tarbes, tant la bijouterie Péré que Nicolas et Patrice du Comptoir Or France, qui ont aussi une vue régionale. Tandis qu’en sens inverse…

Investissement à long terme

« On a beaucoup d’acheteurs aussi et de plus en plus de jeunes – la trentaine — qui viennent s’acheter du Napoléon, un ou deux, régulièrement », constatent les différents comptoirs visités. Racheté à 160 € au particulier, le « 10 francs » or se vend ainsi 190 € en boutique. Premier pas avant le « coq » de 20 francs, les lingotins (250 et 500 g) et lingot au kilo. « Car actuellement, on a pas mal de gens qui sortent leur épargne pour investir dans l’or. L’or rapporte toujours plus que les livrets ou le locatif sur le long terme, 10, 12, 20 % », pointe la bijouterie Péré qui voit passer des ventes « jusqu’à 150 000 € ».

Mais c’est surtout « la peur » qui dicte l’achat des particuliers dans un contexte de crise mondiale et de menace de conflits. « Si les banques font faillite, les comptes ne sont garantis que jusqu’à 100000 € », rappelle l’un. Tandis que côté ventes de leur propre or, « beaucoup sur héritage », « les gens préfèrent avoir l’argent sur leur compte que de garder à la maison les bijoux avec le risque de cambriolage ».

« Valeur sentimentale » contre valeur réelle

Un fort potentiel, donc, sur le marché concurrentiel du rachat : « Il est l’or de vendre », invite ainsi dans les boîtes à lettres le CRO indiquant la présence prochaine de son acheteur évaluateur dans un hôtel local. Tandis que Godot & Fils titille sur internet « les Toulousains qui ont de l’or qui dort dans les tiroirs ».

A lire aussi : Carrés Hermès, grands crus de Bordeaux ou tableaux contemporains… ces objets qui valent de l’or vendus au Crédit municipal

Inoxydable, inaltérable et toujours plus précieux aussi pour l’industrie high-tech, « l’or a toujours fait briller les yeux », rappelle Nicolas, artisan joaillier reconverti dans son négoce. Mais le métier de Nicolas est alors aussi d’apprendre à ses clients à différencier dans leurs bijoux « la valeur sentimentale » du prix du métal. Deux sœurs, la cinquantaine, sont là devant son bureau. « Maman est décédée », expliquent-elles. Bagues, bracelets, joncs, médaillons, « on a déjà fait le tri entre ce qu’on voulait garder, parce qu’on y tenait, et le reste », précisent-elles découvrant aussi qu’ »ancien » est très rarement synonyme de cher, pour un bijou.

Dans le même registre, tous les ors ne se valent pas non plus… Le 18 carats est la norme courante en bijouterie française.Il contient 75 % d’or et 25 % d’un alliage d’autres métaux – argent et cuivre — l’or pur à 24carats étant trop « mou ». Et « le 18carats se rachète à environ 33 € le gramme, prix de départ ». Mais on trouve aussi du 22 (rare) du 14 et du… 9 carats. Ce dernier brille beaucoup sur internet. Mais ce n’est plus que 37,5 % d’or au poids. « Ne le sachant pas forcément, certains clients sont très déçus lorsqu’on annonce 50 € pour quelque chose peut-être payé dix fois plus… », préviennent les spécialistes.

L’objectif de pierre-marie-bernard.com est de trier sur le web des posts autour de puis les diffuser en tâchant de répondre au mieux aux questions du public. Cet article parlant du sujet «  » fut sélectionné en ligne par les rédacteurs de pierre-marie-bernard.com. Cette chronique est reproduite du mieux possible. Pour toute remarque sur ce texte concernant le sujet «  », merci de contacter les coordonnées indiquées sur notre site internet. Consultez notre site internet pierre-marie-bernard.com et nos réseaux sociaux afin d’être renseigné des nouvelles parutions.

We use cookies to personalise content and ads, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use of our site with our social media, advertising and analytics partners. View more
Cookies settings
Accept
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active
pierre-marie-bernard.com Photo de la page Conditions d'utilisation Conditions dutilisation
Conditions dutilisation

Politique de confidentialité:

Cookies:

Lorsque vous déposez un message sur ce site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse e-mail et site dans des cookies. Cela a pour but uniquement pour votre surf convivial afin de ne pas devoir à ressaisir ces datas quand vous déposez un autre texte ultérieurement. Ces cookies expirent au bout d’un an.Quand vous vous rendez sur la page de connexion, un cookie transitoire va se produit avec pour objectif de fixer si votre logiciel de navigation supporte les cookies. Cela ne comprend pas de datas privées et sera neutralisé mécaniquement à la fermeture votre programme de navigation.Lorsque vous accédez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies avec pour objectif d'enregistrer vos datas de l'enregistrement et vos options d’écran. La persistance d'existence d’un cookie de connexion est de moins de 3 jours, celle d’un cookie de navigation est d’un an. Quand vous cochez « Se souvenir de moi », le cookie de l'enregistrement sera pérennisé pendant plusieurs jours. Si vous fermez votre espace personnel, le cookie de login sera effacé.Quand vous modifiez ou si vous éditez un article, un cookie en complément sera noté dans votre browser. Ce cookie ne comprend aucune donnée secrète. Il dit simplement le matricule du post que vous venez de modifier. Il cesse au bout de vingt-quatre heures.

Importation de vos datas personnelles:

Les textes des visiteurs peuvent être contrôlés en utilisant un service industrialisé de détection des textes insoutenables.

Les droits que vous avez sur vos informations:

Au cas où vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous avez le droit de solliciter à réceptionner un fichier comportant toutes les datas personnelles que nous maîtrisons à votre sujet, introduisant celles que vous nous avez fournies. Vous avez le droit aussi de solliciter l'effacement des informations privatives vous concernant. Ceci ne concerne pas les datas classées à des fins administratives, légales ou avec pour objectif de sécurité.

Quelle durée de stockage de vos datas:

Dans les cas où vous laissez un texte, le commentaire et ses données complémentaires sont archivés pour toujours. Cela implique de confirmer et entériner automatiquement les textes à venir au lieu de les maintenir dans la queue des modérateurs.Lorsque les comptes qui surviennent sur le site (autant que faire ce peu), nous archivons pareillement les informations privatives exposées dans leur profil. La totalité des espaces individuels savent intervenir sur leurs datas privées n'importe quand. Les modérateurs du site savent aussi intervenir sur ces informations.

Datas saisies à partir d’autres sites:

Les passages de ce site peuvent impliquer des contenus chargés (tels que des vidéos, photos, articles…). Le contenu chargé depuis d’autres sites se comporte de façon semblable que si l'internaute se rendait sur cet autre site.Ces sites internet pourraient réunir des données à propos de vous, activer des cookies, mémoriser des organes de contrôles autres, observer vos interventions avec ces contenus chargés si vous avez un compte connecté sur leur site web.

Les contenus:

Quand vous déposez des images sur le site, nous vous proposons de ne pas le faire des fichiers comportant des tags EXIF de données GPS. Les individus explorant le site savent capter des informations de positionnement depuis ces photographies.

Textes :

Si vous déposez un commentaire sur ce site, les déclarations citées sur le formulaire de commentaire, ainsi que l'adresse IP et l'information internaute de votre logiciel de navigation sont enregistrés dans le but de nous donner la possibilité de détecter des commentaires non autorisés.

Utilisation et circulation de vos données privatives:

Quand vous voulez une réinitialisation de votre mot de passe, votre IP sera comprise dans l’e-mail de désactivation.

Cela est règlementaire à la RGPD.



Save settings
Cookies settings